side project(s) – épisode 2 : poignée

Une fois l’épine trouvée sur le blank et la répartition des anneaux plus ou moins arrêtée, il est temps de monter la poignée. (En fait, il faut d’abord définir la position du moulinet pour positionner les anneaux, mais cela peut se faire avec une ébauche assez grossière.)

Quelques observations sur les poignées.

  1. Design, traditionnelle vs. split. La poignée traditionnelle est continue, de l’avant porte-moulinet jusqu’au talon. A l’usage, il me semble que l’essentiel de cette poignée ne sert à rien : la patine de l’usure se concentre toujours au mêmes endroits.. Il est alors tentant de ne garder que les parties qui travaillent effectivement : form follows function, less is more, et tout ça… Je cherche encore pour savoir qui a inventé ce design, mais de nos jours c’est la rage, on trouve ça sur toutes les cannes à la mode. La plupart du temps, c’est suffisant pour me rebuter, mais là je crois que les raisons techniques (légèreté, économie) et esthétiques sont convaincantes.
  2. Le porte moulinet. Là encore, quelques options. les bagues traditionnelles ne tiennent pas sur un lancer, en tout cas dans mon expérience. A réserver aux fouets légers. Le modèle de base, c’est le plastique Fuji. Un peu moche, mais très fonctionnel. Après, il y a les variantes métal, de plus ou moins bonne qualité. les modèles pour fouet en aluminium anodisé sont très beaux. Très beaux mais très chers (et j’aime bien faire cheap (et c’est pas comme si j’avais trop le choix non plus)). Il y a aussi les Alps triangulaires, dans le trip tackleporn… bref. Ensuite, il y a les divers systèmes Fuji améliorant l’intégration du pas de vis et de la poignée proprement dite. Parce qu’en fait, on met une belle poignée sur une canne spinning, mais 95% du temps on a le porte-moulinet dans la main. Mais pour ce projet là, j’avais sous la main un pm en alu noir, restant d’une paire achetée il y a longtemps pour un fouet soie #7 destiné à la mer (ladite canne est morte au front, reprogrammée en spinning comme j’aime à le faire. Elle avait pris de beaux brochets (84cm max) mais c’est une autre histoire).
  3. La matière. Liège vs. EVA. Pendant longtemps, les poignées synthétiques (hyplon, eva, etc.) étaient synonymes de qualité inférieure. C’est encore complètement le cas pour les fouets. Et puis les modes changent, et de nos jours le haut de gamme c’est toujours poignées noires et bagues décoratives en alu coloré, l’exemple classique étant la production japonaise, dans le style Matagi. Sur catalogue, on dirait un peu du tuning moto… Bref, soit j’ai déjà une génération de retard (ce n’est pas ma théorie préférée), soit (j’aime mieux) on peut dissocier le ‘cool’ du streetfishing et l’esthétique des sports mécaniques. La France manque encore d’un mouvement de Streetflyfishing, urbain-punk et bambou refendu… Quoiqu’il en soit, mes poignées restent résolument liège.
  4. Le liège (encore). Un aspect sympathique du liège, au delà de la douceur de son contact, c’est la facilité du travail au tour.
Le moment est choisi pour introduire la façon de la maison, le trash-style cheap & chic.  TsCC, histoire de faire un logo. ^_^

Méthodes TsCC (1) : tourner une poignée en liège

Les éléments principaux (d’un autre projet)

On utilise des rondelles de liège. Naturel, burl, brûlé, teinté, etc. On commence par décider de l’ordre des rondelles en fonction des couleurs. Ensuite on ajuste le diamètre intérieur de l’ouverture des rondelles au blank. Une par une, dans l’ordre, à la lime ronde. On peut le faire au reamer aussi, mais je préfère y aller lentement, à la main. Une fois les rondelles adaptées au blank, il faut les coller. Une tige filetée sert de base. On commence par une paire de boulons et une rondelle. Rattraper la différence entre le diamètre intérieur des rondelles et celui de la tige au scotch de peintre. Mélanger l’époxy. On alterne une rondelle, époxy, rondelle, etc. On finit par une rondelle et deux boulons, on serre (mais pas trop) et on laisse reposer six heures.
Une fois la poignée collée, il suffit d’insérer la tige dans le mandrin de la perçeuse et voilà un tour. Vitesse de rotation moyenne. Trois grains de papier de verre : 100, 150, 400. Soit on travaille avec une cale à poncer, soit directement à la main (je préfère). Travailler lentement, vérifier souvent la correspondance des diamètres avec les autres éléments (le PM par exemple). Dégrossir, affiner, et finir au 400. Attention aux différences de dureté entre les différents lièges, et surtout l’époxy. Si on n’y prend garde, le liège se creuse entre deux points durs.

Cheap & Chic

Je passe sur la méthode de montage, il y a de nombreux tutos en ligne, souvent très bons (en particulier pour les anglicistes). Restent deux remarques de détails tout de même.

  1. Le pommeau de la canne. Important pour l’équilibre, parce que c’est une partie de la canne qui en voit de toutes les couleurs, et aussi pour des raisons d’esthétique. Le fashion tip qui tue, signé TsCC : un bouton de tiroir. Même pas deux euros chez LM. C’est livré avec une vis. Couper la tête à la pince. coller la tige dans le pas de vis en laissant dépasser au moins deux centimètres. Rattraper la différence entre la vis et le diam intérieur du blank au scotch de peintre. Coller à l’époxy dans le blank avant de coller la poignée.
  2. Les bagues décoratives. C’est purement cosmétique, mais bougrement important. TsCC oblige, on fait dans le pvc. Super pas cher, et tolérant aux imprécisions de diamètre, à coller directement sur le liège à la cyanoacrylate. Evidemment, l’aluminium c’est plus sympa, et la grande classe c’est le nickel/argent et pourquoi pas l’argent massif. Si je pouvais (et que je n’étais pas le pape du TsCC) je le ferais.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s