Je pars à la pêche

Je vais prendre une belle truite. Ou me jeter dans le lac…

Quoiqu’il arrive, je me laisse préventivement pousser les pattes.

L’abstraction halieutique de la mise en scène. La perversité ondoyante et discrète de la chorégraphie. La suggestivité des costumes.

E . N . O . R . M . E

Je pense qu’il y aurait quelque chose à tirer des matières et des formes. Les mecs de chez Simms nous prennent vraiment vraiment pour des ploucs.

Vivrai-je pour voir un jour le veston de pêche en skaï moulant ?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s