Dans le vent

Khagamināgasūtra, deuxième.

Sa sublimité Paul Arden, que j’aurais dû consulter sur le sujet bien plus tôt, s’adresse aux mortels en ces termes :

Control is key to casting into the wind. Tighten up; tuck up; try casting with the dart-thrower’s style. Really concentrate on keeping the elbow in-line with the shoulder. Casting into the wind helps tighten up style and loops, as soon as you try to force the cast you fail miserably. The wind is not particularly tolerant of sloppy loops.

Le contrôle est la clef pour lancer contre le vent. Range tout, resserre tout, essaie de lancer à la manière des lanceurs de fléchettes. Concentre-toi vraiment sur l’alignement du coude et de l’épaule. Lancer contre le vent aide à affiner le style et les boucles, dès que tu essaies de forcer le tir c’est la catastrophe. Le vent n’est pas particulièrement tolérant avec les boucles baclées.

Ditto.

Essentiel 6 : regarde ta ligne

Picture courtesy of Louis Cahill. Vu sur Gink and Gasoline.

Je confirme l’impression : le grand vent, surtout s’il est irrégulier, fait la misère à votre lancer. Tout le monde sait ça, me direz-vous. C’est vrai. Mais je ne savais pas que le vent pouvait défoncer à ce point une boucle de 6 mètres.

Finalement, après un passage éclair d’une demi-heure sur le pré aujourd’hui, les choses ne sont pas si dramatiques que ce qu’il semblait hier. Sans vent, la boucle est relativement fine jusqu’à 10-12m, et entre 6 et 8-9, il semblerait qu’un début de pointe apparaisse. Joie dans mon coeur.

L’intérêt ? 1. C’est plus sexy, une vraie boucle en V attire les filles et les truites comme des mouches (!) 2. L’aérodynamique. Ça passe mieux dans le vent. Comment faire ? Une fois qu’on sait faire une boucle bien tassée (pas plus de 30-40cm d’amplitude, je suppose (Marc corrige moi si j’ai faux)) il faut stopper le scion aussi nettement que possible. Si la pointe poursuit sa trajectoire au delà de la position de repos, elle dissipe une partie de l’énergie de la soie qui se distribue le long d’une courbe en U au lieu de rester concentrée à la pointe du V.

Et là il faut bien dire, un bonne canne, ça aide. Quand on secoue une vieille gaule comme moi, et qu’on n’a pas la konétique, les nanoparticules ou la disposition micrométrique des différents modules du carbone pour nous aider, il reste à relâcher la main juste après le stop. Plus facile à écrire qu’à faire, si vous voulez mon avis, m’enfin ça aide un peu quand même d’après mes expériences de l’après-midi.

Je précise (encore une fois) que tout ce qu’il peut y avoir de correct dans les considérations théoriques de ce blog vient essentiellement de la lecture de Sexyloops.

Advertisements

8 thoughts on “Dans le vent

  1. another way to look at it is to use the wind to your advantage, make it your friend. you’re gonna be together forever so it might as well be a good relationship.

    30-40 cm loops are ridiculously small and it’s just looking for trouble, even for the best.
    there’s a few other tips to casting in the wind.
    cast straight into it, not at an angle.
    more than loop size, speed and mass will get you into it.
    cast faster and use a heavier rod and line. of course to compensate, you’ll have to cast slower and with a narrower arc when the wind is pushing it favorably.

    cheers,
    marc

  2. Quel bonheur ces cannes magiques qui – va savoir pourquoi – lancent mieux, plus loin, plus précisément et prennent plus de poissons !
    Quant à ces livres et ces articles – en anglais ou en français – qui transmettent l’expérience et nous dispensent de la vivre, courons vite acheter un dictionnaire bilingue pour les décoder…
    Être dans le vent ou en prendre, that’s the question.
    😉

    • hmm.
      pas sûr de comprendre ce que tu veux nous dire, la chimère, mais si c’est qu’il faut se méfier du marketing, on est d’accord.
      pour les livres… je pense que ceux qui valent la peine d’être lu (je ne parle que de ceux-là ici) ne se substituent pas à la vie mais rendent la vie plus belle et plus intéressante. c’est pour ça que je lis.
      et il est clair que parler plus d’une langue n’a jamais fait de mal à personne.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s