Perch Patchwork

Voilà ce qui s’est passé à mon avis. L’esprit de Frank Zappa devait être en goguette dans les limbes à fredonner du Varèse sur un rythme de reggae, quand il est tombé sur Brautigan qui devait sans doute pêcher la truite en Amérique dans une cabine téléphonique. Une chose en amenant une autre, ils ont dû se dire qu’ils feraient bien une virée sur Terre pour voir où en étaient les choses.

Ils ont dû être atterrés. Pas surpris, probablement, mais atterrés.

Du coup ils ont été posséder le premier mec qu’ils ont trouvé avec une voix décente, dans le genre de celle d’Elvis Costello, et ils ont foutu le bastringue dans ses neurones. Du coup le gars a formé Maps and Atlases (genius name, +25pts) et leur premier full LP s’appelle Perch Patchwork. Bien entendu.

Comme si des mecs au talent considérable allaient s’appliquer à réaliser une idée idiote. Et se laisser pousser la barbe.

PS. C’est pas pour rapporter, mais là c’est mon centième post. Je dis ça, je dis rien, hein.

Advertisements

2 thoughts on “Perch Patchwork

    • ah mais t’es le très bienvenu
      c’est marrant, j’ai tendance à me représenter les lecteurs à faire la grimace, genre “mais qu’est-ce que c’est que ce truc, ce type est malade”
      comme dit goulven, viens avec des bières mais laisse tes cassettes à la maison…
      :mrgreen:
      c’est sympa de voir qu’il y en a qui suivent

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s